Qu’est ce que l’ostéopathie ?

Le corps s’autorégule : la douleur intervient lorsque le corps ne peut plus s’adapter, quand il a perdu sa capacité à s’autoréguler.

Étymologiquement, elle vient de « osteon » : les os et de « path », le chemin. C’est donc la voie des os. Mais l’ostéopathie ne peut se restreindre à cette définition. En 140 ans le concept a évolué, et si son fondateur (Andrew Taylor Still) privilégiait le travail sur les os et les articulations, ses successeurs ont élargi le concept au crâne, au système nerveux, et aux organes.

Cette méthode thérapeutique exclusivement manuelle s’emploie à diagnostiquer et à traiter les pertes de mobilité affectant les structures composant le corps humain, celles-ci pouvant être à l’origine de nombreux troubles fonctionnels.
En s’appuyant sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie, l’ostéopathe va envisager l’individu dans sa globalité afin de trouver la partie du corps du patient à l’origine d’un déséquilibre global.

L’aspect émotionnel est également à prendre en compte, le corps et la pensée étant intimement liés.